2004

Après un printemps superbe, un été sous le signe de l’instabilité climatique (orages de grêle localisés, soleil timide, fraîcheur en août’) ont fait craindre un millésime très moyen. Mais un mois de septembre particulièrement clément, marqué par des vents chauds et secs, a considérablement accéléré le processus de maturation, maintenant les baies dans un état sanitaire satisfaisant. La vendange a tout de même dû subir un tri sévère pour que seul le meilleur soit retenu. Après un millésime 2003 caractérisé par des rendements très faibles, les volumes de production de 2004 sont bien plus réjouissants, d’environ 10% supérieure à la moyenne. Elégants et racés, les vins rouges s’expriment magnifiquement sur des notes acidulées de petits fruits rouges et présentent une fine structure tannique. Ils s’apprécieront sans trop tarder, certainement avant les 2002.

ante. tristique elit. risus id, porta. id justo commodo vulputate, Défilement vers le haut