2006

Après un mois de juillet caniculaire, août fut beaucoup plus frais et humide, retardant de 2 semaines le cycle de maturité. Heureusement septembre fut de notre côté, et nous avons obtenus de belles maturités à la récolte.

Les vins ne sont révélés qu’après la fermentation malolactique relativement tardive.

2006 est surprenant de vitalité avec une minéralité et un fruité très vibrant. Si les villages pourront offrir un plaisir immédiat, les 1er crus devront être attendus au moins de 6 à 8 ans.

Les blancs, par leur tension, font partie des meilleurs de ces 10 dernières années.

Sed accumsan libero tempus Donec dictum ipsum ultricies ut vel, velit, Défilement vers le haut