2008

Le millésime 2008 a été sauvé par un mois de septembre particulièrement ensoleillé. Les mois qui ont précédé on en effet été marqués par des conditions climatiques contrastées. Après un mois d’avril frappé par de nombreuses averses, mai s’était révélé chaud et sec, bien ensoleillé. Début juin, au moment de la floraison, les averses ont à de nouveau été au rendez-vous. La petite taille des raisins, leurs peaux épaisses ont été le signe d’une récolte moins abondante que la moyenne. Les mois de juillet et d’août ont enregistré des précipitations importantes, même si, par période, la chaleur et l’ensoleillement ont de nouveau été au rendez-vous. C’est donc septembre, chaud, parfaitement ensoleillé et bien sec, qui a permis aux raisins d’atteindre un bon niveau de maturité et une belle concentration. Les vins sont ceux issus de petits rendements et d’un tri rendu sévère par les conditions climatiques. Ils se révèlent alors frais, droits. Les vins font preuve dès leur prime jeunesse d’une étonnante maturité du fruit, sans aucune trace de verdeur. D’une manière générale 2008 est un millésime agréable à boire jeune avec des rouges très séduisants, au fruités croquants et savoureux sur une matière fraîche et tendue.

Praesent Donec ut adipiscing neque. Curabitur Défilement vers le haut